TSFH/fr, c'est quoi ?


Pas les initiales du groupe musical, ni les initiales du groupe asiatique qui vend (entre autres) des roulements à billes.

Les miennes.

Un jour j'ai expliqué mon monogramme en allant rendre un téléphone, et quelques temps plus tard le lettrage FRANCE TELECOM qui arborait un clavier (9 ?) touches (entouré d'un cercle ?) c'est vu attribuer un truc en couleurs qui y ressemblait beaucoup.

Ce qui est vexant là dedans est que j'avais mis un certain temps à mettre en forme mon identifiant propre, et que du coup il m'a fallu évoluer.

France Télécom aussi à évolué, et ne ressemble plus à grand chose --- on a détricoté jusqu'à l'idée d'un service public pour tous les besoins hydrauliques, et développé les infrastructures nouvelles en les redondant à x exemplaires superfétatoires tout en laissant les courantes à l'abandon [parce qu'à partir de 1976 l'impulsion du 44 fillettes d'un ministre nous avait amené à quelque chose d'extrêmement performant, mais que les directives européennes sont rédigées sous influence [le profit est une drogue].

Le jour où j'ai appris l'existence du groupe musical en tapant bêtement mes initiales dans un moteur de recherche, je n'ai pas renouvelé les extensions que j'avais louées (une vague idée de service), et signalé leur disponibilité à ce qui ressemblait à leur production par mail (sans réaction).

Mes noms et prénoms sont aussi invisibles que ceux d'un Pierre Durand, pour peu que l'homonyme parfait de Pierre Durand ait brûlé sur un bucher au XIIe, ou que son homonyme qui s'est fait un prénom soit à l'origine d'une chaîne d'hébergement de moines et moniales ascètes (et pas forcément au même endroit).

Quelque élément que ce soit susceptible de m'identifier me condamne donc au pseudonyme.

Ce qui veut dire que cet endroit virtuel va vous forcer à corriger la barre d'adresse à chaque fois que vous voudrez y revenir :
si vous lisez ceci, vous le faites nécessairement par un acte volontaire.

Quant à 2 Steps From Heaven, c'est une plaisanterie : l'idée d'un paradis différé est stupide, il suffit de cesser courir droit vers les ennuis et de s'arrêter deux secondes en contemplant le paysage pour s'apercevoir que seule la route n'a rien à faire là.

Ben voilà, c'est tout pour aujourd'hui ;-)