EN RENTRANT DE LA BOULANGERIE, UNE GAMINE DE 4-6 ANS M'INTERPELLE,

À LA FENÊTRE, LES ENFANTS PROPOSENT UN CADEAU À UN EURO, OU "LA PETITE SONATE" DE MOZART AVEC "AU CLAIR DE LA LUNE JOUÉE PAR UN ENFANT AU CHOIX

IL Y'A UNE PANCARTE COLLÉE À LA FENÊTRE, LES CADEAUX SONT ÉTALÉS SUR L'APPUI, MAIS ILS NE ME TENTENT PAS

CELUI QUI JOUE FINIT PAR S'ÉNERVER SUR LA PETITE SONATE PENDANT QUE LES VOITURES PASSENT, JE DEMANDE AU CLAIR DE LA LUNE, UN PEU EMBROUILLÉE

JE DONNE DEUX EUROS, EN DISANT DE GARDER LA MONNAIE, CAR IL Y'A LES DEUX MORCEAUX

JE M'EN VAIS, UN HOMME M'INTERPELLE DOUCEMENT : MONSIEUR ?

JE COMPRENDS QUE LES PARENTS N'ÉTAIENT PAS LÀ, LA NOUNOU SE POINTE À LA FENÊTRE,

OU LES ENFANTS SONT ADOPTÉS, LES UNS SONT BLANCS, LES AUTRES NOIRS.

IL VOIT L'ÉTALAGE,

ON S'EXCUSE MUTUELLEMENT POUR DES NOTES...

CES TRÈS JEUNES ENFANTS EN 10 OU 15 MN SE SONT TROUVÉS UNE VOCATION,

Y'A PAS D'SOUCI,

J'ADORE !